BACCALAUREAT 2019 : LA CHAMBRE DE COMMERCE DE THIES, LE CABINET LABC4S ET « ACTUTHIES » RENFORCENT LES FUTURS BACHELIERS EN HIST / GEO

« Le e niveau d’étude au Sénégal est très médiocre », estime Dr Cheikh Mouhamadou Bachir Mbodj

Une révision groupée organisée par trois organisations à la chambre de commerce, pour le renforcement des capacités des futurs bacheliers a été une occasion de maitriser les facettes de ce parchemin. Le Dr Cheikh Mouhamadou Bachir Mbodj, cadre Thiessois est un diplômé d’une des plus prestigieuses universités américaines. Dans l’entretien qu’il a eu avec votre site, il revient sur son cursus, avant de souligner que « le niveau d’étude au Sénégal est très médiocre ».

Le Dr Cheikh Mouhamadou Bachir Mbodj est né et a grandi à Thiès où il a fait toute sa scolarité. Il a un doctorat en économie de développement qu ‘il a obtenu par e-learning, un diplôme américain
de l’université Atlantic international University. « Ensuite j’ai fait des connaissances dans différentes filières, notamment la gestion, l’entreprenariat, le marketing et depuis 2007, je travaille comme chef comptable dans une institution de la place ». Il aussi monté son cabinet dénommé Labc4s à Thiès qui est un laboratoire de recherches dans les techniques d’éradication de la pauvreté et pour les renforcements de capacité.

Monsieur Mbodj ajoutera que c’est grâce à son cabinet qu’il s’est engagé à accompagner les étudiants pour le renforcement de leurs capacités et leur permettre de faire face aux épreuves du Bac. Car pour le consultant international, « le niveau d’étude au Sénégal est très médiocre ». « Pour ce faire, nous avons automatiquement senti le besoin de réussir de ces futurs bacheliers et les aider à faire une révision sur les matières aussi importantes, l’histoire et la géographie surtout ». Il dit se désoler de constater que des efforts ont été consentis en ce sens, « malheureusement certains étudiants n’ont pas répondu à cette invite. Néanmoins, nous n’allons pas baisser les bras et nous allons continuer à perpétuer nos expériences aux bénéfices des Thiessois ».

Selon le Dr Mbodj, il y a lieu de revoir le système éducatif, « parce que je ne peux pas concevoir que depuis la maternelle jusqu’à l’université, on ne parle pas de pédagogie au moment où l’on doit inverser le système comme l’ont fait les anglais qui, une fois à l’université, parlent de l’andragogie. Il y a une différence entre la pédagogie et l’andragogie. L’enseignement des enfants s’appelle la pédagogie mais jusqu’à l’université, les francophones parlent de département de pédagogie, alors que les anglophones parlent d’andragogie qui signifie Adulte et Guide ». Pour lui, il y a une nette différence entre l’enseignement des enfants et celui des adultes. « Les adultes ont besoin de plus de croquis d’atelier et de pratique, d’un maximum d’exercices comme cela se passe dans une entreprise ou dans un secteur clé et non trop de théories ».

Le Dr Cheikh Mouhamadou Bachir Mbodj termine pour dire qu’il a confié aux candidats deux mots. « Nous demandons aux étudiants d’être précis et concrets ». Pour les bénéficiaires, figure un candidat du nom de Pape Alionue Ndao, élève en classe de terminale au lycée Jules Sagna et président du gouvernement scolaire. « Nous sommes très satisfaits avec cet atelier de révision qui nous a permis de mieux appréhender beaucoup de leçons. C’est vraiment humanitaire de la part des organisateurs. Cependant, nous lançons un appel aux autorités pour qu’elles se participent à ces activités pour un meilleur avenir de tout un pays », a-t-il signifié.

Pour sa part, le président de la chambre de commerce Modou Diop dira qu’il est devoir pour l’institution consulaire qu’il dirige d’accompagner les enfants « pour qu’ils réussissent à décrocher leur diplôme. Cela fait partie de nos missions car les éducations mènent au développement durable. Nous profitons de cette occasion pour remercier les participants mais aussi les initiateurs de cette activité phare de notre éducation », a-t-il dit avant de faire une mention spéciale au site www.actuthies.com « qui s’est investi corps et âme pour la réussite de l’activité ».

post

BACCALAUREAT 2019 : LA CHAMBRE DE COMMERCE DE THIES, LE CABINET LABC4S ET « ACTUTHIES » RENFORCENT LES FUTURS BACHELIERS EN HIST / GEO

Le partage de l'info