Dans son communiqué sorti ce dimanche 12 juillet, le ministère des transports terrestres, dégage toute responsabilité, d'une éventuelle hausse des tarifs de transports urbains assurés par les bus tata à Dakar.

Le ministère met en garde les acteurs des transports urbains contre toute infraction qui porte sur une décision en rapport aux prix de transport. Des documents, faisant état d'une hausse des prix de tickets de transport dans les minibus de l'association de financement des transports urbains ( AFTU ) sont diffusés dans les réseaux sociaux. Le ministère dément l'information et informe aux usagers qu'aucune augmentation des tarifs de transports n'a été discutée encore moins arrêtée avec les opérateurs des transports urbains de la région de Dakar. Il y ajoute que les tarifs des transports publics routiers de personnes sont fixés par le décret N°2009-20 du 22 janvier 2009.
En conséquence, le ministère soutient que toute hausse des tarifs serait contraire au décret précité et aux conventions signées entre l'autorité de régulation des transports urbains et les groupements d'intérêt économique, membres de l' AFTU. Ainsi toute augmentation des tarifs va constituer une infraction à la réglementation sur les tarifs de transports routiers : indique le ministère. Les opérateurs sont ainsi appelés a une application stricte de la réglementation sur les tarifs et le ministère se dit réservé au droit de prononcer à l'encontre de tout contrevenant...
Des sanctions prévues par la réglementation en vigueur. Le ministère des transports terrestres recommande aux forces de sécurité chargées du contrôle routier de veiller strictement au respect des tarifs actuels.

post

Dans son communiqué sorti ce dimanche 12 juillet, le ministère des transports terrestres, dégage toute responsabilité, d'une éventuelle hausse des tarifs de transports urbains assurés par les bus...

Abdou Aziz Gueye