A peine le collectif pour la sauvegarde desdites terres a terminé son sit-in, le secrétaire général Racine Ba, de la commune de Bambey monte au créneau pour apporter des précisions.

post Pour lui, le lotissement dont il est question ne souffre d'aucune ambiguïté. « Car, après autorisation du ministre, la commission d'attribution a procédé à l'affectation des parcelles. Dans ce processus, l'ensemble des habitats spontanés a été recensé et tous recasés. La coopérative de l'université de Bambey qui avait introduit une demande de parcelles a été satisfaite. Les exploitants des terres qui ont été loties ont tous été attributaires de parcelles. Tous les bénéficiaires du lotissement de Thiakhar qui résident à Bambey ont été pris en compte ».

Pour rappel les communes de Thiakhar et Bambey avaient un contentieux né des lotissements des deux communes. Ce contentieux a été finalement vidé grâce à l'intervention du préfet de Bambey et certains des services techniques de l'Etat. Pour le secrétaire général, le reste des parcelles a été attribué aux populations qui avaient déposé des demandes. Il a en outre précisé que pour 8000 demandes, seulement 2000 parcelles étaient disponibles. « Par conséquent, toutes les demandes ne peuvent être satisfaites. Les agissements de ces derniers temps ne sont dus qu'à des batailles de positionnement. Cela, par le fait de politiciens encagoulés qui tentent de jeter de l'huile sur le feu, dans l'objectif de récolter des dividendes politiques aux prochaines élections municipales ». Il précisera que le travail a été fait dans la plus grande transparence « au point que le préfet a approuvé le procès-verbal de délibération. S'en suivra alors la notification aux bénéficiaires lesquelles, après paiement des frais de bornage, retireront leurs attestations d'attribution ».

post

A peine le collectif pour la sauvegarde desdites terres a terminé son sit-in, le secrétaire municipal de la commune de Bambey monte au créneau pour apporter des précisions.

Le partage de l'info