Depuis un certain temps les responsables du quartier de Lazaret (Thiès-Ouest), fustigent la gestion des ordures et les artères qui sont difficiles d’accès.

Une occasion que le conseiller municipal de la commune de Thiès-Ouest, Silmane Marone, de faire face à la presse pour apporter une république. « Nous savons qu’avec l’hivernage, nous ne faisons pas de grands travaux. Mais après la saison de pluie, nous organisons des investissements humains pour régler le problème des artères qui deviennent des dépotoirs d'ordures avec les eaux de ruissellements. Pour l’artère qui fait l’objet de polémique, elle doit être bitumée et la mairie n’a pas les moyens pour le faire. Il faut le concours de l’Etat », a-t-il dit

post

Depuis un certain temps les responsables du quartier de Lazaret (Thiès-Ouest), fustigent la gestion des ordures et les artères qui sont difficiles d’accès.

Le partage de l'info