« Le vaccin doit être pratiqué sur les filles âgées de 9 à 14 ans », conseille Cheikh Sarr

post Votre site Actuthies a reçu dans son émission « MA SANTE D’ABORD », Cheikh Sarr, ci-devant coordonnateur du programme élargi de vaccination dans la région de Thiès. Il a, axé son intervention sur le Programme Elargi de Vaccination (Pev), pour dire que « .la vaccination protège les enfants contre 13 maladies épidémiques notamment, la tuberculose, l’hépatite, la pneumonie, la méningite, la diarrhée-à-rotavirus, le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la rougeole, la rubéole haemophilus influencae B, le cancer du col de l’utérus et la fièvre jaune dont le programme n’a qu’un seul rappel pour le moment destiné à la rougeole et à la rubéole ». Le point focal du Pev a rappelé que la fièvre, suite à une vaccination chez l’enfant, n’est pas aussi grave comme le pensent les parents « car le vaccin a des effets secondaires comme tant d’autres médicaments. La vaccination n’a jamais causé de décès à ma connaissance mais par ailleurs, si la technique de l’injection est mal faite, cela peut causer un handicap moteur chez l’enfant ». A en croire Cheikh Sarr, « le vaccin contre le cancer du col de l’utérus qui est en vigueur depuis l’année dernière et dont les effets secondaires ont suscité biens des polémiques dans l’univers sanitaire, est très important car le cancer du col de l’utérus est l'une des premières cause de décès dans notre pays. Malheureusement ce vaccin est le plus négligé dans la région de Thiès avec un taux de couverture vaccinale de 60% », a-t-il souligné. Dans ces conseils pour un bon usage il propose à toutes les femmes d’amener leurs filles âgées de 9 à 14ans pour en être immunisées à vie.

Assy Bachir Amar

post

« Le vaccin doit être pratiqué sur les filles âgées de 9 à 14 ans », conseille Cheikh Sarr

Le partage de l'info