Après l'annonce faite par le chef de l'Etat sur l'ouverture des classes le 2 juin prochain, nous avons interrogé les populations sur cette mesure.

Si certains pensent que c'est une bonne bonne mesure, d'autres par contre estiment que c'est une façon délibérée de sacrifier les enfants au virus dévastateur. suivez notre reportage.


Dior Ndiaye Diallo

post

Après l'annonce faite par le chef de l'Etat sur l'ouverture des classes le 2 juin prochain, nous avons interrogé les populations sur cette mesure.

Le partage de l'info