À travers un communiqué de presse, Petrosen Holding informe de l’arrivée de l’Unité flottante de production et de stockage de gaz (Fpso) sur le champ Gta (Grande tortue Ahmeyim) à la frontière sénégalo-mauritanienne

post ... ce samedi 11 mai 2024, après six jours de voyage depuis les îles Canaries de Las Palmas (Ténérife).

Le FPSO fait partie des éléments essentiels pour la production du gaz du projet GTA, étant une pièce déterminante dans sa mise en œuvre, rappelle la même source.
« Débuté en 2019 en Chine, le FPSO de GTA, dont la construction a été impactée par le COVID-19, a quitté les chantiers de Cosco en janvier 2023 pour des travaux supplémentaires dans les chantiers de Sembcorp à Singapour. » Après un stop programmé à l’île Maurice, il a fait une escale technique au Yard d’Hidramar de Tenerife pour la complétion d’un certain nombre de travaux, pour plus de sécurité dans la production, d’après le même communiqué, qui relève qu’« achevé actuellement à 92,5 %, le reste des activités sera complété dans les eaux sénégalo-mauritaniennes où le FPSO sera mis en service en vue de la production du gaz ».
À en croire Petrosen, cette mise en service est une étape importante durant laquelle il y aura d’abord l’interconnexion avec les différents équipements sous-marins avant le démarrage de cette usine flottante.
Rappelons que le FPSO sert à faire un premier traitement du gaz pour séparer ce dernier d’autres éléments qui l’accompagnent durant la production, notamment l’eau et le condensat. Lors de ce prétraitement, le gaz traverse différents modules de stabilisation et de conditionnement qui permettent d’avoir un produit qui répond aux normes et spécifications d’export vers le hub-terminal.
La société Petrosen remercie ainsi toutes les parties prenantes de la JV de GTA, notamment BP et Kosmos, le contractant Technip Énergie, les milliers de travailleurs internationaux comme locaux des chantiers navals, les fournisseurs et les divers sous-traitants qui ont participé de près ou de loin à la construction et à la mise en œuvre de ce navire qui constitue un volet clé du projet qui symbolise l’espoir de toute une nation.

post

« Vivement les premiers mètres cubes de gaz pour stimuler la croissance socioéconomique et environnementale du Sénégal », espère-t-elle.

Le partage de l'info