Ce lundi 20 Janvier 2024, les FDS, dirigés par le Maire de la Ville de de Thiès ont organisé une conférence de presse dans les locaux de Sam’s Prestige, pour se prononcer sur la situation du pays.

L’objet principal de la conférence selon l’idylle de la ville de Thiès, est la décision du Conseil Constitutionnel et l’appel au dialogue lancé par le Président Macky Sall.

« Dans toutes démocraties, l’Etat de droit est le fondement sur lequel reposent la stabilité et la légitimité du pouvoir » déclare le Pr Babacar Diop. Il ajoute que « c’est un principe essentiel qui garantit que personne, pas même le Président de la République, n’est pas au dessus de la loi ».
Toutefois, il remarque que malheureusement, cet état de droit dont le Sénégal se proclame a été piétiné par le Président Macky Sall qui a essayé de contourner les règles constitutionnelles en décidant de reporter les élections présidentielles. Selon lui, l’acte posé par le Président est une « conjuration contre notre démocratie et contre les intérêts du peuple sénégalais ».
Il note que les sept sages ont rendu une décision sans équivoque car la décision de reporter l’élection présidentielle est anticonstitutionnelle et viole la charte fondamentale. Cette décision a « mis en lumière les dangers de l’autoritarisme et du mépris des institutions démocratiques par le ke régime en place qui a plongé le pays dans une spirale de violence aux conséquences tragiques pour de nombreuses familles ».

Dans ce sillage, les FDS les Guelewars, déclarent « prendre acte de la volonté affichée par le Président de respecter la décision du conseil constitutionnel d’organiser l’élection présidentielle dans les meilleurs délais ».
Le Pr Babacar Diop, rappelle que « FDS les Guelewars, tient à exprimer son ferme engagement en faveur de la démocratie, de la stabilité, de l’unité et de cohésion nationale. À cet effet, il exhorte solennellement tous les partis politiques et aux forces vives de la nation à répondre favorablement à l’appel au dialogue lancé par le Président de la République pour préserver la paix et la stabilité ».
Il affirme que le dialogue reste le seul moyen pour sauver notre vieux Sénégal car il est essentiel d’unir les efforts afin de trouver un consensus sur la date de l’élection présidentielle. Cette discussion permettra non seulement de respecter les principes démocratiques mais d’assurer une transition politique pacifique et légitime gage de notre vitalité et de notre démocratie malmenée par un un régime en déclin progressif et irréversible.



Ahmadou Diop

post

Il note que le dialogue ne peut être mené qu’à la condition de l’élargissement en prison de tous les détenus politiques notamment Ousmane Sonko et Bassirou D. Faye.

Le Partage de l'info