Mme Tiguida Sissokho, coordinatrice régionale de la petite enfance et de la case des tout-petits (Thiès)

post Tiguida Sissokho a débuté sa carrière d’enseignante en juillet 1989 après l’obtention de son Certificat d’Aptitude Pédagogique à l’Ecole Nationale des Educateurs Préscolaires de Louga.
Elle n’a pas eu la chance de fréquenter la Maternelle. Elle a plutôt fait ses débuts à l’école coranique et son inscription dans l’enseignement formel – débuté à l’école élémentaire de Ballabey – ne l’a pas empêchée d’alterner les deux types d’apprentissage jusqu’en classe de Terminale.
Après son Baccalauréat obtenu au lycée Malick Sy de Thiès, elle s’inscrivit à la Faculté de Sciences au département de Physique – Chimie de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. C’est lorsqu’elle faisait sa deuxième année qu’elle tenta et réussit au concours d’entrée à l’Ecole Nationale des Educateurs Préscolaires.
Tiguida a fait ses études moyennes et secondaires au lycée Malick Sy car à l’époque seuls les élèves âgés de douze ans étaient admis au lycée contrairement aux plus âgés qui étaient orientés dans les Collèges d’Enseignement Général (CEG).
Elle a fait ses débuts à l’école polytechnique de Thiès (Ecole Maternelle Sergent Maciré Senghor). Elle y est restée d’Octobre 1989 à Décembre 1991 avant d’être affectée à l’école Yacine Boubou jusqu’en 2000.
Entre 1991 et 1993, l’école maternelle Yacine Boubou a été érigée en école d’application. Même si au départ Tiguida n’était pas éligible pour y enseigner du fait de son ancienneté de moins de cinq ans, la lettre de félicitation qu’elle avait reçue du Ministre de l’année d’avant (à la suite d’une inspection ordinaire) lui fit gagner des points qui lui permirent d’être nommée maitresse d’application.
Durant sa carrière, Tiguida a été honorée à plusieurs reprises. Elle a reçu sa lettre de félicitation du Ministre juste quatre ans après sa prise de service à la suite de la visite d’inspection dirigée par Mme Ndakhté Dieng NIANG. Deux années plus tard, Tiguida recevra une lettre d’encouragement après le passage de l’équipe d’inspection dirigée par monsieur Joseph NIANG.
En novembre 2000, elle a pris une disponibilité pour rejoindre la garderie de Poniene qui était sous la tutelle de la Mairie de Thiès. Elle y est restée de 2000 à 2006, année à laquelle l’établissement a été rétrocédé à l’Etat pour devenir par la suite l’école maternelle de Poniene. Elle y a occupé le poste de directrice de 2000 à 2006
En 2009, lorsque l’Agence est née, et qu’on cherchait des coordonnateurs des directeurs pour prendre en charge la petite enfance (CODPE), elle a été nommée coordonnatrice pour encadrer la petite enfance à Thiès pendant huit ans.
C’est en Octobre 2016 qu’elle a été affectée à la coordination de la petite enfance et de la case des tout – petits où elle avait en charge la santé – nutrition en plus de ses responsabilités de présidente du CODPE de Thiès. Elle fut nommée coordonnatrice en remplacement de l’ancienne au poste – Joseph Niang – admise à d’autres fonctions.
Vie associative :
Tiguida est une femme de développement, très active. Elle est entre autres :
✓ Présidente des SOROPTIMISTES (Les sœurs unies du monde) de la région de Thiès.
✓ Membre de la plateforme des femmes leaders de Thiès
✓ Présidente de l’association des travailleuses municipales et des épouses des travailleurs municipaux de la mairie de ville de Thiès depuis 2007.
✓ Secrétaire régionale de l’association des Femmes de l’Afrique de l’Ouest (AFAO)
✓ Trésorière départementale de l’AFAO de Thiès – ville
Elle a deux leitmotivs dans la vie :
- Je suis dans le préscolaire et j’y reste
- Les femmes sont ma force
Perspectives :
Elle souhaite aider le secteur privé où il y a d’énormes difficultés car la majeure partie des enfants scolarisables y sont. Elle aimerait surtout aider les écoles privées dans la formation de leur personnel. Il y a aussi le problème du manque de matériel adéquat. D’ailleurs, elle est en train de confectionner des cahiers d’activités pour les enfants de la région de Thiès.
Elle fait du problème de la prise en charge du personnel subalterne son cheval de bataille. Pour elle ces braves messieurs et dames doivent pouvoir être couverts par la législation et en même temps bénéficier d’une pension de retraite.
En outre, Tiguida est une féministe convaincue. Elle se bat pour l’épanouissement des femmes et le renforcement de leur liberté d’expression.

post

Elle pense qu’avec la plateforme, on peut d’une part aider plusieurs femmes à s’émanciper et à se libérer et, d’autre part renforcer la solidarité entre elles. Ainsi, selon elle, elles pourront...

Le partage de l'info