« Quoi, mon président confiné ? Kawtèf ! »

post Muni de ses ndombos, Ngagne Ndiaye laisse entendre qu’il est bien protégé et qu’il n’a pas peur du Coronavirus. « Da nguèna ragal rèk mais Coronabi amoul solo... (Vous avez seulement peur du Corona qui est inoffensif). Son cousin Leyti le regardait avec dégout sans pour autant parvenir à lui faire entendre raison.

Cependant, il eut une agréable surprise lorsqu’il a annoncé une nouvelle à Ngagne. « Cousin, on vient de dire à travers les médias que le président a été mis en confinement…. ». Ngagne se souleva du canapé et le coupa net : « Quoi, mon président touché ? wakhlène lénène waay ndakh moome kilifeuleu » (parlez d’autres choses car mon président est un grand homme ». sur ces entrefaits, la radio repris l’information qui laissa Ngagne perplexe. « Kone dé thiakhane dièkhna. Ne me saluez plus et même que vous pouvez garder vos repas, suis pas venu à Dakar pour mourir », dit-il avant de promettre que dès demain, il va câbler ses parents pour sa prise en charge.

« Wawaaw, je vais appeler Aly Ngouylle et Tické pour niou yoonéma ay dioumtouway », non sans tousser de façon rauque à faire fuir un lion. « Maylènema Parmacétamol » (il veut dire Paracétamol). Néanmoins, il jeta un regard autour de ses reins pour vérifier que ses gris-gris sont bien là. « Al hamdoulilah, avec çà, je suis hors de portée ». Thièy Ngagne !

post

« Quoi, mon président confiné ? Kawtèf ! »

Le partage de l'info