« Il foke persidang achète tous les moutons de tabaski pour les sénégalais »

post « 125 décès….. », annonça la radio. Ngagne devint perplexe. « Wawa, chaque jour, presque cinq décès et on ne semble rien faire. Ba kagne nak ? » (Jusqu’à quand ?). Le Coronavirus inquiète sérieusement et Ngagne appela son cousin. « Leyti, tu n’as pas une solution toi l’intellectuel ? Son cousin répondit par la négative mais lui rappela que la tabaski approche à grand pas. Ngagne respira longuement et lui dit que tout ira bien. « Les moutons seront très nombreux cette année car les éleveurs, de peur d’être contaminés, voudront se débarrasser de leurs bêtes. Et ils vont vendre à bas prix, bilay ».

Leyti lui dit qu’il a rencontré un troupeau ce matin et le plus petit mouton coûtait pas moins 180000 F. « Lane, un mboté à ce prix ? Non tu rêves couse » (Quoi, un agneau…), le railla Ngagne qui ajoute que si tel est le cas, il va changer de discours d’audience avec son « persidang » à qui il dira : « mon persidang à moi, je sais que la situation est garaw avec le Corona wiris mais il foke que tu dimbali les sénégalais pour le mouton de tabaski, Sinon, personne ne tabaskiera…. Donc, toi le chef, tu achète tous les moutons que tu distribue comme le riz, l’huile, le lait, le savon et le macaroni. Comme çà, tout le monde sera content pour la famille et pour toi ». A Leyti, il demande : « tu es d’accord avec moi que ce discours est bon et que le presidang fera ce que j’ai suggéré ? ». « En tout cas, doyna waar puisque ton idée va coûter très chère aux finances publiques ».

post

« Il foke persidang achète tous les moutons de tabaski pour les sénégalais »

Le partage de l'info