Macky Sall a fait part de sa volonté de décrisper l’espace politique et social à travers ce dialogue et la libération de détenus.

post Le chef de l’Etat sénégalais a estimé jeudi soir que seul le dialogue entre toutes les forces vives de la nation peut permettre de passer cette situation de crise et fixer une nouvelle date pour la tenue de l’élection présidentielle.

”Tous les candidats et il y a également les partis politiques qui sont prêts à venir discuter parce qu’il faut bien que l’on discute parce que seul le dialogue peut nous permettre de passer cette situation”, a-t-il dit lors d’une interview accordée à quatre groupes de médias sénégalais.

Le président de la République a déclaré que des acteurs sont disposés à répondre favorablement à son appel au dialogue en vue de la tenue d’une nouvelle date pour le scrutin présidentiel.

‘’Je ne connais pas de candidats qui refusent le dialogue’’, a-t-il dit.

Il a rappelé que ce n’était pas la première fois que le Sénégal organise le dialogue.

Le chef de l’Etat a précisé que les concertations qui vont démarrer lundi concerne les acteurs politiques notamment les candidats à la présidentielle, la majorité, l’opposition, les non-alignés et aussi la société civile et les forces vives de la nation.

‘’Vous avez les candidats qui ont été dans ce processus, tous les candidats qui en dernier ressort ont été validés (…)”’, a-t-il fait valoir.



‘’Dans le cadre du dialogue et de l’apaisement que j’ai souhaité, j’ai indiqué ces derniers temps à mon gouvernement la nécessité de prendre des dispositions pour faciliter la libération d’un certain nombre de détenus et aller même au-delà puisque le pays aujourd’hui a besoin de pardon. Le pays a besoin de réconciliation. Le pays a besoin de traverser cette période dans la paix, la stabilité’’, a-t-il indiqué.

post

Dans le cadre du dialogue et de l’apaisement que j’ai souhaité, j’ai indiqué ces derniers temps à mon gouvernement la nécessité de prendre...

Le partage de l'info