Le conseil national de concertation et de coopération des ruraux a organisé une journée de mobilisation rassemblant plus de 400 acteurs issus des régions de Thiès et Dakar.

La rencontre avait pour objet le partage des recommandations issues des travaux réalisés par le CNCR depuis plus de trois années. Cette journée, organisée simultanément dans toutes les zones agro-écologiques du Sénégal a vu la participation de plus de 2.000 membres de ce structure composée d’associations du secteur primaire.

La particularité de cette rencontre selon M. Ndiakhaté Fall, président de l’antenne régionale du conseil, était d’inviter l’ensemble des acteurs agricoles afin de leur faire un état des lieux de leurs travaux entamés depuis trois ans mais aussi de recueillir leurs doléances afin de trouver une solution ensemble face à ces problèmes. Au delà des membres, ils ont aussi invité les autorités à venir prendre part à cette rencontre car selon lui, les échanges effectués durant cette rencontre permettra aux autorités qui s’activent dans le secteur agricole de travailler ensemble pour mieux aller de l’avant.
Il envisage de regrouper l’ensemble de messages sortis de cette rencontre sous forme d’un plaidoyer destiné aux autorités étatiques mais aussi aux candidats à l’élection présidentielle. Sur ce, il invite les candidats à se rapprocher d’eux afin de discuter des conditions des acteurs du secteur primaire.

La question du financement des agriculteurs était aussi à l’ordre du jour. Selon le Président, ils invitent les autorités à mettre en place des critères permettant aux acteurs agricoles de bénéficier de financements à long terme parce que l’agriculture nécessite de gros investissements.

Au cours de la rencontre, les acteurs ont soulevé les difficultés relatives à l’accès au foncier. Sur ce, ils plaident pour la poursuite de la réforme foncière entamée depuis 2014. Ils recommandent en ce sens la commission à prendre en compte les propositions qu’ils avaient faites lors de leur rencontre.

Le directeur régional du développement rural, M. Abiboulaye Sidibé, venu présider la cérémonie a magnifié le rôle qu’est entrain de jouer le CNCR qu’il considère comme un partenaire privilégié de l’Etat qui a récemment apporté sa contribution sur la stratégie de sécurité alimentaire au Sénégal et aussi le plaidoyer mené pour l’application de la loi agro-sylvo-pastorale.

Pour rappel, cette association, créée en 1993 s’est fixée pour objectifs de contribuer au développement d’une agriculture paysanne qui assure une promotion socio-économique durable des exploitations familiales.

post

La question du financement des agriculteurs était aussi à l’ordre du jour. Selon le Président, ils invitent les autorités à mettre en place des critères permettant aux acteurs agricoles de bénéficier

La question du financement des agriculteurs était aussi à l’ordre du jour. Selon le Président, ils invitent les autorités à mettre en place des critères permettant aux acteurs agricoles de bénéficier de financements à long terme parce que l’agriculture nécessite de gros investissements.