En cette Journée internationale des droits de l’homme, les organisations de défense des droits humains de Guinée s’inquiètent,

post alors que les réseaux internet sont perturbés, que certains médias se voient interdits et que le droit de manifestation est systématiquement empêché,

post

révèle Rfi.

Le Partage de l'info