La coordonnatrice Mme Julie Cissé, après avoir remercié ses collaborateurs et mis l’accent sur le contexte du Covid-19, a souligné que le programme « baye dundee » est une affaire de tous « et basé sur la solidarité.

Après avoir célébré la journée de l’arbre le 5 juin dernier à Touba Toul, le groupe d’initiative pour le progrès social (Gips/War) y revient pour cette fois-ci, les besoins de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, et ce, dans le cadre de son programme dénommé Jeuf-jeul qui a étalé ses tentacules dans la sous- région, avec comme objectif l’autonomisation de la femme rurale et la promotion du leadership féminin.

Cette journée qui a été célébrée autour du thème « Aliments fourragers et fibres a conduit la présidente de Gips/War, Mme Julie Cissé au périmètre maraicher dénommé ‘’ Bay doundé numéro 11 » de Sokhna Anta Mbacké, pour une formation des groupements féminins, à la gestion de l’installation hydraulique, entièrement financé par le partenaire tehcnique Hilf fur wassaar Africa.

Selon le formateur, par ailleurs directeur de l’entreprise de l’aspersion (Dms) Mamadou Diaw explique que l’utilité du goutte à goutte pour l’irrigation du périmètre est une innovation en monde rural. « Le goutte à goutte arrose entièrement le champ et réduit la durée de manœuvre ». Pour sa part le chef de village de Ndiéffoune Farba a loué ce projet et les programmes portés par Gips/War dans leur localité », tandis que la trésorière Mme Fatou Sow a souligné que les rendements des récoltes de leur périmètre a considérablement allégé leurs dépenses quotidiennes et leurs déplacements vers d’autres horizons. Le responsable des jeunes du village Papa Ma Ndella Guèye a dit retourner au bercail avec l’avènement du coronavirus. « A cause de cette pandémie, mes camarades ont fini de prendre conscience de l’importance du périmètre Bay Doundé pour promouvoir l’autonomisation financière. Par ailleurs, c’est un outil de lutte contre l’exode rural à travers », a-t-il indiqué.

La responsable du périmètre de Touba Toul, Sokhna Anta Mbacké, a remercié ses sœurs pour leur soutien et la présidente « qui n’a ménagé aucun effort pour pour la réalisation de notre projet». Sur cette même dynamique le responsable des jeunes de ce village, Papa Ma Ndella Gueye qui s’y retrouve depuis l’avènement du coronavirus atteste que : « les jeunes du village se sentent entraver par la pandémie Dès lors, ils ont pris conscience de l’importance du périmètre maraîcher pour leur autonomie financière mais par ailleurs il lutte contre l’exode rural , car ils disposent d’espaces à exploiter ».

La coordonnatrice Mme Julie Cissé, après avoir remercié ses collaborateurs et mis l’accent sur le contexte du Covid-19, a souligné que le programme « baye dundee » est une affaire de tous et basé sur la solidarité. Ce périmètre en est un exemple qui a une particularité à part entière. Gips/War a aussi ouvert ses portes aux jeunes pour travailler la terre au profit de leur terroir »

Assiba Fall

post

La coordonnatrice Mme Julie Cissé, après avoir remercié ses collaborateurs et mis l’accent sur le contexte du Covid-19, a souligné que le programme « baye dundee » est une affaire de tous « et basé

Le partage de l'info