L’Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement au Sénégal par l’Association Sam Sunu Sénégal de Cheikh Oumar Sall devint une réalité.

Avec à la base la finance islamique c’est-à-dire des financements sans intérêts avec des sessions de renforcement pour rendre effective l’autonomisation de la femme sénégalaise tant chantée par les politiciens.

L’association des femmes de Cité Lamy par le canal de la président Mme Sylla, vient d’être financé à hauteur de 1.250.000 FCFA. Selon Néné Sylla « depuis fort longtemps nous travaillons avec les politiques qui nous offrent des financements avec des exigences de travailler pour eux et cette occasion ne se présente que pendant les années électorales. Pour une grande première avec l’Association Sam Sunu Sénégal on nous finance sans condition juste l’achat d’une carte de membre à 1500 FCFA. Nous saluons le geste et sceller un partenariat avec l’association. Prenant la parole devant des dizaines de femmes, la responsable chargée des financements de Sam Sunu Sénégal Aminata Cissokho puisque c’est de lui qu’il s’agit. Rassure les femmes en leur demandant de se réveiller car le mal est profond pour elle. « Il faut noter que nous traversons des lendemains difficiles avec le panier de la ménagère qui a connu une inflammation des prix extraordinaire jamais atteinte par le passé. Aujourd’hui avec 3.000 FCFA, la famille sénégalaise n’arrive plus à servir trois repas. Nos enfants sont humiliés dans les écoles faute de paiement des inscriptions. Alors que dans le passé l'Etat avait doté même les écoliers un lot de fournitures scolaires. Il est grand temps de faire adhérer les masses dans notre association qui à un modèle incontournable pour la lutte contre la pauvreté avec les formations dans la filière agricole, élevages, transformation agroalimentaire. Aujourd’hui le président Cheikh Oumar Sall veut mettre un des postes de santé avec des échographies et des appareils d’analyse avec des bas prix pour permettre à toutes les femmes de bénéficier des soins avec le franc symbolique », a-t-elle dit.

post

Aujourd’hui avec 3.000 FCFA, la famille sénégalaise n’arrive plus à servir trois repas.

Le partage de linfo