Dans le cadre de leurs activités citoyennes, les populations de Keur Saib Ndoye derrière Nafy Ndiaye, ont organisé une journée de reboisement dans leur localité qui était auparavant un village.

Cette localité qui est maintenant rattachée à la commune Thiès-Nord, est devenue un havre de paix. Mais dépourvu de beaucoup d’infrastructures socio de base. A savoir l’eau, l’électricité, une couverture de réseau de téléphonie. Selon la responsable politique de la localité en la personne de Nafy Ndiaye « Nous sommes débout pour apporter notre contribution qui vise le changement climatique opéré ces dernières années. Donc le reboisement est un facteur essentiel dans le maillon. Mais nous voulons que les autorités accordent une attention à notre belle cité qui fait bon vivre. Aujourd’hui il y a l’insécurité, et le réseau de téléphone qui n’est pas de qualité », a-t-elle dit. Pour le Sergent Diawara Kandé Chef de la brigade Centrale des Eaux-et-Forêts de Thiès, « cet acte est noble et vient s’ajouter à notre mission régalienne qui est le reboisement. Nous avons un projet qui a été initié par le commandant Daouda Ndiogou qui s’appelle Thiès Ville Verte avec un objectif de reboiser 40 milles plants dans la cité du rail. C’est suite à ses instructions que nous sommes venus accompagner les populations et les encadrer »

post

Dans le cadre de leurs activités citoyennes, les populations de Keur Saib Ndoye derrière Nafy Ndiaye ont organisé une journée de reboisement dans leur localité qui était auparavant un village.

Le partage de l'info