« Et se dit confiant pour le choix des têtes de listes concernant la commune de Thiès-Ouest »

post Le centre de vote Aly Bâ est l’un des plus grands centre du fief d’Idrissa Seck, avec 12 bureaux de votes. C’est aussi le lieu de vote de grand dignitaire politique de la cité du rail. Parmi ces grosses pointures on peut citer l’ex ministre de l’énergie Thierno Alassane Sall, l’ex-PM Hadjibou Soumaré, l’ancien argentier de l’Etat Abdoulaye Diop, mais également le ministre en fonction Yankhoba Diattara, ainsi que le maire Alioune Sow. A l’en croire, Ibou Bâ a fait savoir à l’opinion « je suis le patron naturel et légitime du Maire Alioune Sow, et du ministre Yankhoba Diattara, et tous les responsables rewmistes à Grand-Thiès. Cette décision est du secrétariat politique de notre parti après une élection. Je suis leur patron naturel car je partage ce prestigieux centre de vote avec eux et il est incontestable qu’aucun d’eux n’y détient la même force politique que moi », a-t-il souligné. Parlant des listes d'investiture, le candidat de la mairie de Thiès-Ouest, lance: « C'est une tâche qui me revient légitimement. Mais je rassure que je le ferai avec les autres coordonnateurs de centres de votes, la nouvelle alliance présidentielle (BBY), et la société civile et les mouvements de soutien. Il a par ailleurs appelé tous les militants et responsables à la cohésion, tout en pensant à la part qui doit revenir à la coalition Benno Bokk Yaakaar. Le coordonnateur du centre de vote Aly Bâ, Ibrahima Ba puisque c’est de lui qu’il s’agit demandé à tous les responsables de la nouvelle majorité présidentielle de s’unir comme un seul homme dans une parfaite harmonie pour remporter haut la main les élections locales de 2022. Et sur le choix des personnes qui vont figurer dans les listes je préconise une large concertation. Si tel n’est pas le cas, on risque de connaître des chamboulements dans toutes les formations politiques de la Grande Coalition », a-t-il expliqué. Ibrahima Bâ rappelle que cette fois-ci Idrissa Seck ne sera pas impliqué puisque pour le choix du maire, c’est le suffrage universel. Ceci revient alors à la base politique. Alors il nous faut des maires crédible et légitime face à l'opinion public.

post

Le Partage de L'info

« C'est une tâche qui me revient légitimement. Mais je rassure que je le ferai avec les autres coordonnateurs de centres de votes, la nouvelle alliance présidentielle (BBY), et la société civile et les mouvements de soutien.