C’est un village historique qui a été recasé dans un site acheté par le cimentier de l’Afrique.

Une enveloppe de plus d’un milliard de Fcfa a été mobilisé pour construire 42 villas viabilisées avec eau et électricité, une mosquée, un marché et une école élémentaire dont les premières salles de classes son équipée et réceptionnées par les autorités municipales ce mardi 24 novembre 2020. Une occasion pour le chef de village (qui a remplacé la défunte cheffe de village Mme Oumel Bâ) de revenir sur le combat mené par cette dame aujourd’hui disparue pour que le village de ses ancêtres « Gallane » ne disparaissent pas de la carte géographique. « Aujourd’hui, l’ouvrage qui manquait dans notre cité a été inauguré et le combat de Mme Oumel Bâ ne sera pas vain », a-t-il dit..

Le responsable des jeunes du village par ailleurs agent de Dangoté, Assane Kounta a livré un témoignage élogieux sur le geste de Dangoté qui selon lui, « a matérialisé ses promesses à 90 %. Il est de coutume pour nous peulh de laisser nos enfants s’occuper des troupeaux et nos femmes de vendre le lait pour survivre. Mais aujourd’hui Dangoté nous donne l’opportunité d’avoir une vie descente avec les commodités nécessaires. Une école dans la cité va permettre de dispenser des enseignements de qualité à nos enfants et de nous assurer qu’à l’avenir qu’un directeur ou même président de la république en sortira. Nous saluons l’engagement de la cimenterie toujours présente dans le village à travers des actions d’ordre social et de développement durable », a-t-il laissé entendre.

Le directeur administratif et financier Ousmane Mbaye s’est dit très heureux de constater que les villageois ont toujours une oreille attentive à leur endroit. « Aujourd’hui l’ouvrage qui manquait à cette belle communauté (une école élémentaire) a été réalisé et va débuter avec trois salles de classes. Il revient à l’administration d’y affecter le personnel enseignant », a-t-il indiqué. Après avoir rendu hommage à Mme Oumel Bâ, Le maire Momar Ciss a souligné avoir combattu avec elle pour l’intérêt des populations « et aujourd’hui nous avons gagné. Une idée a été émise pour que l’école porte son nom en guise de reconnaisse et je vais réunir le conseil municipal pour y délibérer ».

Pour Momar Ciss, ce village lui rappelle bien des souvenirs. « En effet, il devait être délogé en même temps que le village de Mbadatt qui abrite le pavillon présidentiel dans l’aéroport. Le jour de l’inauguration, j’ai demandé au président Macky Sall de baptiser le pavillon Mbadatt en signe de reconnaissance. Ce qu’il a accepté, sachant combien il était important de conserver ces villages dans la mémoire des populations. Nous allons maintenant voir avec les autorités académiques pour que l’école puisse ouvrir ses portes aux apprenants du cycle élémentaire », a dit le maire Momar Ciss.

*

post

"LA CIMENTERIE DANGOTE CEMENT SENEGAL EST LE ROI DES CIMENTIERS AU SENEGAL''

Le partage de l'info