L’association Initiative féminine Inclusive était à Touba Peycouk pour les besoins de la clôture des 16 jours d’activisme et la célébration de la journée internationale des droits humains.

Une occasion pour la présidente, Mme Aby Cissé, par ailleurs conseillère municipale, de mette l’accent sur les formes de violences que subissent les femmes et les filles. « Il s’agit pour nous d’un moment crucial dans la lutte pour stopper les violences basées sur le genre. Notre lutte a porté ses fruits avec la criminalisation du viol et de la pédophilie. Maintenant, nous devons organiser des panels publics pour sensibiliser et informer les populations sur les nouvelles mesures prises au niveau mondial en ce qui concerne les violences basées sur le genre. Aujourd’hui nous sommes ici à Touba Peycouk avec des personnes vulnérables, pour les sensibiliser et les doter de produits détergents qui leur permettent de lutter contre la pandémie de la Covid -19 », déclaré Mme Aby Cissé qui a saisi l’occasion pour remercier leur premier partenaire stratégique, à savoir le groupe d’initiative pour le progrès social (Gips/War) « dont la présidente, Mme Julie Cissé est ici présente ainsi que l’ambassade de la Grande-Bretagne », a-t-elle souligné.

Pour la présidente de GIPS/WAR, Mme Julie Cissé, c’est un jour spécial pour les femmes de développement. « Parce que ce genre de panels nous permet de communiquer pour sensibiliser les personnes vulnérables, mais aussi, de parler de nos droits et de l’accès des femmes à la terre pour éradiquer la pauvreté. Les 16 jours d’activisme sont un moment fort pour nous de nous faire entendre par les autorités et les décideurs, afin que les violences basées sur le genre soient un mauvais souvenir », a-t-elle dit. Pour Mme Ndoye, chef de service départemental du développement communautaire, c’est une fierté de constater ces braves femme mener ce genres d’activités dans des coins les plus reculés. « C’est un engagement citoyen, mais soyez sûres l’Etat sera toujours au-devant pour accompagner ces belles initiatives », a-t-elle laissé entendre.

post

L’association Initiative féminine Inclusive était à Touba Peycouk pour les besoins de la clôture des 16 jours d’activisme et la célébration de la journée internationale des droits humains.

Le partage de l'info