Les ministères de l’agriculture et du commerce unissent leurs forces pour la création de 28 000 emplois :

Thiès a abrité un atelier de lancement du projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeurs, un programme est cofinancé par la République du Sénégal et la Banque Africaine de Développement. Selon le responsable du bureau de mise à niveau M. Soumaré, la structure a été mise en place par l’État du Sénégal pour accompagner les entreprises privées.

« Cet atelier est l’issue heureuse d’une convention qui nous lie avec le programme du ministère de l’agriculture. Le PROVALE-CV s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent et témoigne de la volonté de l’État de transformer le monde rural en vue d’élargir les opportunités économiques et de création de 28 000 emplois décents dont 30 % pour les femmes et 40 % pour les jeunes. Ainsi dans ses objectifs de promotion de l’entrepreneuriat et l’emploi des jeunes, le projet vise à toucher 40 % des 28 milles emplois prévus, soit 11 200 emplois décents exclusivement dédiés aux jeunes. Dans ce cadre, le projet cherchera à lever les goulots qui entravent l’accès des jeunes aux opportunités économiques, particulièrement la question du financement. C’est pourquoi un fond de financement de 2,5 milliards de Fcfa dédié aux initiatives entrepreneuriales des femmes et des jeunes est logé à la banque agricole (LBA) », a fait savoir M. Soumaré qui revient sur l’impact du programme pour dire que « le Provale-Cv aura un impact direct sur les 38,000 ménages, soit environ 300.000 personnes concernées. Indirectement, le projet aura un impact sur l’ensemble des ménages des huit régions d’intervention, à travers les effets des activités d’investissements structurants prévus ».

post

Les ministères de l’agriculture et du commerce unissent leurs forces pour la création de 28 000 emplois

Le partage de l'info