Dans le cadre de notre reportage sur les métiers du coin, nous avons rencontré Khadim Thioune tapissier de métier.

Qui nous livre les secrets de son art qui font de lui l'un des plus grands tapissiers de la cité du rail. " C'est en 1988 que j'ai été formé dans le métier. C'est un métier artistique qui permet de faire de la créativité dans tout ce qui touche la tapisserie. Nous fabriquons des fauteuils, des chaises bourrées, des poufs et même des coussins des voitures. Seulement il y a des libanais qui viennent prendre nos apprentis qui travaillent pour eux, instaurant ainsi une concurrence. Surtout que nous sommes confrontés à un manque de matières premières, les palettes surtout qui sont de plus en plus rares. Mais nous saluons les efforts du gouvernement pour notre intégration dans les marchés publics ".

post

Dans le cadre de notre reportage sur les métiers du coin, nous avons rencontré cheikh Thioune tapissier de métier.

Le partage de l'info