La composante « Environnement des affaires » du programme ARCHIPELAGO déroulé par les CCIA Thiès et CCI Côtes d’Armor, a organisé l’atelier de Dialogue des Parties Prenantes de l’AAVIS (Association des Avicultures Indépendants du Sénégal).

La thématique était axée sur des REFLEXIONS SUR UN PLAN DE RESILIENCE ET DE RELANCE DE LA FILIERE AVICOLE, alternative pouvant permettre aux parties prenantes de la filière, à travers cet atelier d’échanges, d’agir efficacement en proposant des solutions appropriées et durables.
L’aviculture représente un pilier important dans le secteur de l’élevage et participe au développement économique du Sénégal. Toutefois, sa résilience et sa relance peuvent jouer un rôle essentiel dans le processus de création d’emplois pour palier au chômage accru des jeunes. Il participe également à l’autosuffisance alimentaire et à l’amélioration des revenus des populations.
Les parties prenantes (Eleveurs, Agriculteurs, Consommateurs, Vétérinaires, Services déconcentrés, …) de faire un diagnostic sans complaisance de la filière, en identifiant toutes les difficultés auxquelles elle est actuellement confrontée pour pouvoir apporter des solutions durables et pérennes.
Un plan de résilience et de relance de la filière avicole suppose une approche holistique, avec l’implication de toutes les parties prenantes.
La méthodologie consiste à :
Une présentation du contexte dans lequel la filière se trouve actuellement ;
Identification de toutes les difficultés que traverse la filière en organisant des focus group de réflexion sur chaque problématique ;
Adoption d’un plan de résilience et de relance consensuel, qui sera mise en œuvre, suivi et évalué grâce à un comité ad ’hoc qui sera mise en place à cet effet ;

post

La composante « Environnement des affaires » du programme ARCHIPELAGO déroulé par les CCIA Thiès et CCI Côtes d’Armor, a organisé l’atelier de Dialogue des Parties Prenantes de l’AAVIS

Le Partage de l'info