Les partisans de la plateforme AAR SUNU ÉLECTION face à la presse exigent la libération des prisonniers politiques et d'organiser les élections présidentielles le 25 février 2024.

Pour le maire Baye Serigne Samb de la coalition KAMAH 2024, il hausse le ton : « Nous allons continuer à nous battre pour aller aux élections. » C'est inadmissible, puisque depuis ce fiasco de report, le Sénégal n'est pas stable. Pour nos concitoyens du groupe de presse Walfadjri, ils doivent retourner à leur travail, car le retrait d'une licence à un groupe de presse qui a été acteur dans tous les combats démocratiques de notre pays, est une nouvelle forme de dictature.

post

C'est inadmissible, puisque depuis ce fiasco de report, le Sénégal n'est pas stable.

Le partage de l'info