40 ans après la disparition de Thierno Seydou Nourou, la famille Omarienne se souvient toujours du saint homme.

Le Palais des congrès de l’hôtel King Fahd Place a abrité la cérémonie d’ouverture. 25 janvier 1980/25 janvier 2020, soit 40 ans. L’association « Ahbab » (les amis de Cheikhou Oumar Foutiyou Tall) commémore le Saint Homme. Cette cérémonie a été présidée par le khalife Thierno Madani Tall, sous la présence effective du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye, représentant le président de la République Macky Sall.

Une très belle fête en termes d’enseignements et d’échanges. Au menu de la journée, une conférence religieuse dont le thème est axé sur « la crise des valeurs et déviances sociétales au Sénégal, quels remèdes à la lecture du Saint Coran et de la vie de Thierno Seydou Nourou Tall ». Les conférenciers étaient le professeur Djibril Diakhate et l’Imam de la grande Mosquée Omarienne, Thierno Seydou Nourou Tall. Le modérateur, le commissaire au pèlerinage Pr Abdoul Aziz Kébé dira sa joie de participer à cette rencontre « axée sur le legs de nos ancêtre qui ont été de fidèles serviteurs de l’Islam. Il est de notre devoir de revoir la position des uns et des autres quant à nos comportements et la dégradation des mœurs, afin de discuter pour trouver des solutions idoines qui puissent nous aider à les corriger ».

Selon lui, le thème est d’une pertinence exceptionnelle en ce qu’il confirme . « Je suis d’avis avec la famille que seul le Saint Coran et les valeureux hommes bâtisseurs de notre Islam peuvent apporter des changements positifs. Thierno Seydou était d’une dimension extraordinaire, un visionnaire et un véritable trait d’union de notre stabilité. Nous devons accorder plus de temps et d’importance à nos enfants pour que demain ce Sénégal puisse continuer à rayonner et à façonner le monde », a-t-il dit. Pour sa part, le conférencier, Pr Djibril Diakhaté a souligné que « le thème est vécu par les Sénégalais. Parce que nous avons tourné le dos aux valeurs ancestrales qui ont formé et forgé nos vaillants hommes de Dieu. Nous devons revoir nos habitudes, nos comportement et privilégier le dialogue dans la famille pour s’entendre autour de l’essentiel. Nos disparus honorés par cette rencontre le méritent fort bien car il s’agit d’une rencontre d’échanges et de sensibilisation pour que leurs legs soient bien sauvegardés », souligne-t-il.

Après avoir transmis les félicitations et la ziara du président de la République, le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye dira toute sa satisfaction de voir les confréries vivre en parfaitement harmonie. « Le chef de l’Etat m’a demandé de vous transmettre ses vives félicitations. Il mesure à sa juste valeur l’exemplarité se la famille Omarienne qui ne cesse de jouer sa partition pour la bonne marche du pays et de la sous-région », a rapporté le ministre d’Etat qui a sollicité des prières pour un Sénégal de paix et de prospérité ».

L’imam de la Mosquée Omarienne est revenu sur la dégradation des mœurs en ces termes pour dire que c’est parce que les comportements ont changé qu’une certaine forme de dérive est constatée de nos jours. « On constate des homosexuels qui dévoile leur vice au grand public sans gêne, des femmes à moitié nue dans les rues. Autant de signes que le Prophète (Psl) avait annoncés. C’est des faits qui annoncent la fin du monde. D’autre part, les boîtes de nuit foisonnent dans nos localités et ce sont des réceptacles pour Satan quand on sait que nos enfants y seront emportés ». Selon lui, il est grand temps de revoir tout cela et apporter des corrections idoines. Il estime que la solution ne pourrait provenir que du legs de nos saints hommes. « Et ce legs est juste composé du Coran et de la Sunna du Prophète de l’Islam (Psl). Nous sommes fiers de nos anciens et nous devons conduire nos progénitures dans ces lignes de conduite dont la base est la parole de Dieu et celle de son envoyé Mouhamad (Psl).

Prenant la parole, le guide religieux dira toute sa satisfaction de voir toute la famille de Seydi Hadji Malick Sy à leurs côtés, ainsi que les foyers religieux du pays réprésentés par leur délégation. « Nous décernons un satisfécit au royaume du Maroc ». Le marabout a ensuite revisité la vie et l’œuvre de Thierno Seydou Nourou Tall et loué son parcours élogieux. « Thierno Seydou Nourou était un homme de Dieu qui a consacré toute sa vie à réunir la famille d’El Hadj Oumar Foutiyou. Grâce à lui, nous sommes devenus ce que nous sommes. Il était aimé par les autorités coloniales. Il était l’un des fidèles de Seydi Hajj Malick Sy. Nous avons choisi le Maodo et sa progéniture comme parrain parce que Thierno Seydou le respectait beaucoup », a-t-il dit. Au terme de la cérémonie, il a remis au ministre d’Etat Mbaye Ndiaye un livre dont l’auteur était son père, qui doit le remettre au chef de l'etat. « Il s’agit d’un livre qui parle de la vie et l’œuvre de Thierno Seydou Tall, il l’a terminé un mois avant sa mort », lui a-t-il confié.

post

« On constate des homosexuels qui dévoile leur vice au grand public sans gêne, des femmes à moitié nue dans les rues. Autant de signes que le Prophète (Psl) avait annoncés.

Le partage de l'info