« Il ne faut jamais oublier d'où l'on vient pour savoir où l'on va », conseille

post Mamadou Baldé est ce jeune Sénégalais auteur du livre intitulé « Le Journal d’un Cancre ». Thiessois bon teint (il a vu le jour en 1993 dans la cité du rail), il a vécu dans la maison familiale et effectué son parcours scolaire (de la maternelle à l’élémentaire où il a décroché son diplôme d’entrée en sixième).

Assez bon élève, Mamadou Baldé dut rejoindre son père en France où il poursuivra sa scolarité. C’est de l’Hexagone qu’il eut l’inspiration d'écrire ce livre. « C’est dès mon arrivée en France que j’ai commencé à m’initier à la littérature. D’ailleurs je lisais beaucoup pour combattre ma timidité, mais aussi, pour pouvoir communiquer facilement avec mes camarades d'école. C'était aussi pour pouvoir raconter mon histoire. »

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées pour la rédaction de votre livre jusqu'à sa publication en France ?

« D’abord, trouver l'inspiration est l’étape la plus difficile. D’ailleurs, j'ai eu du mal à écrire pendant des années malgré ma volonté. Néanmoins, j’y suis parvenu grâce à des soutiens. Mais pour faire publier mon ouvrage, il a fallait cibler les bonnes maisons d'éditions. Ainsi, je reçus en une d'une semaine cinq propositions de contrat. Et C’est finalement la maison d'édition « Les éditions Baudelaire » qui m’a édité », raconte Mamadou Baldé.

Notre jeune auteur est parvenu a réaliser « Le Journal d’un Cancre » qui est un recueil de poèmes paru aux éditions Baudelaire en janvier 2020. Il y parle de son environnement, sa vie, la politique... Le bouquin Il contient 30 textes. Pour Mamadou Baldé, « la vie est faite de hauts et de bas. Il faut toujours garder la tête haute et faire face. Mais aussi et surtout, savoir qu’il est important de ne jamais oublier d'où l'on vient pour savoir où l'on va ».

post

« Il ne faut jamais oublier d'où l'on vient pour savoir où l'on va », conseille

Le partage de l'info