si Soriki Kaba ambitionne d’être maire, il doit attendre les élections municipales. Donc il n’a nullement le droit de tirer à boulets rouges sur son frère de même Parti.

Invité de notre émission « Débat en ligne », l’analyste politique et membre de l’Apr Mamadou Ndiaye, s’exprimant sur le cas de Soriki Kaba, affirme que par ce fait, « Macky Sall, est en train de faire de son mieux pour réussir le quinquennat ». Il ajoutera aussi que les chantiers de Thiès sont exécutés à 92 % grâce au président Macky Sall. « Qui a lancé de nos jours, un ambitieux programme qui est le Promo-ville.
Sur le nouveau programme dit « lampadaires solaires, c’est toute la ville qui a été éclairée de même que la voie de contournement nord (Vcn). Ce programme de trois mille lampes est aussi un projet de Macky Sall ». Mamadou Ndiaye dit saluer la vision du maire Lamine Diallo qui, « à travers ses communications, félicite l’Etat du Sénégal qui a mis à la disposition des collectivités territoriales ces lampadaires solaires ». Sur ce registre, il souligne que c’est aussi sous le régime de Macky Sall, que l’université de Thiès a pris forme avec des bâtiments qui poussent de partout dans son enceinte. « Il y a aussi l’institut supérieur d’enseignement professionnel (Isep), le bloc administratif qui doit abriter les locaux des impôts et domaines, le transport urbain, le KMS3, entre autres réalisation ».
Sa conviction est que Macky Sall est un Républicain qui respecte ces engagements. Abordant le chemin de fer, il dira que depuis son avènement à la tête du pouvoir, Macky Sall a fait des démarches allant dans le sens de sa réhabilitation. « Il est en négociation avec l’Etat du Mali pour la reprise des travaux. Ce qui veut dire que sous peu, le chemin de fer va retrouver son lustre d’antan. Il ne faut pas oublié aussi que c’est une rondelette somme de 200 millions de Fcfa qui circulait dans la capitale du rail à chaque fin de mois. Mais depuis 2003, cette boîte a été mise à genou ».
Parlant du limogeage de Soriki Kaba de son poste de directeur des Sénégalais de l’extérieur, Mamadou Ndiaye fait savoir que c’est la première victime du séminaire de communication de Bby. « Nous avons noté par presse interposée, des bagarres entre responsables de l’Apr dans le septennat, ainsi que des cas de dénigrement dans le camp de la majorité. Toutes ces raisons ont poussé le président de Bby à prendre des mesures allant dans le sens de sanctionner lourdement les fauteurs de troubles dans les rangs. Et Soriki Kaba s’est attaqué violemment à son camarade de Parti Matar Bâ le maire de Fatick »,
Mamadou Ndiaye souligne qu’ils ne sont pas en campagne électorale, « et que si Soriki Kaba ambitionne d’être maire, il doit attendre les élections municipales. Donc il n’a nullement le droit de tirer à boulets rouges sur son frère de même Parti. Son acte est assurément un signal fort pour tous les responsables du Parti et de la coalition Bby ». Il dit constater aussi qu’avec l’arrivée du ministre Ndèye Tické Ndiaye Diop, les dérives constatées jadis ne sont plus qu’un mauvais souvenir.
« Parce qu’elle est en train de dérouler un bon agenda dans la ville, ponctué de tournées, rendant visite à ses camarades de Parti, et du BBY, notamment le Dr Ndiaye, pour lui signifier son ambition de fédérer tous les leaders et militants pour que la famille du président Macky Sall soit unie et solidaire ». Mamadou Ndiaye a loué la présence du ministre chez certains responsables qui ont perdu leurs leaders.
« Elle est allé chez Ousseynou Keita, et chez Amath Camara, ainsi que chez Abdoulaye Dièye et Babacar pascal Dione. Pour vous dire son engagement à consolider et renforcer les acquis du Bby dans la ville de Thiès ». Il a surtout salué le travail du ministre directeur de cabinet Augustin Tine, « qui est un homme du département et Abdou Mbow, appelé à diriger une commission au sein de l’hémicycle. Abdou la mérite quand on sait qu’il fait partie des premiers militants de l’Apr ».

post

si Soriki Kaba ambitionne d’être maire, il doit attendre les élections municipales. Donc il n’a nullement le droit de tirer à boulets rouges sur son frère de même Parti.

Le partage de l'info