« Notre vision est de faire en sorte que les produits puissent être vendus dans l'espace Cedeao », affirme Ismail Sanoussou

La Chambre de commerce de Thiès a abrité la cérémonie de la Journée de concertation locale de mise en relations d'affaires et de sensibilisation sur les dossiers d'appel d'offres de L'Araa du projet « Precressp ». Un prétexte pour le président du réseau ouest africain Ismail Sanoussou, de revenir sur les difficultés que rencontre le secteur agricole au Sénégal. « Notre réseau compte neuf pas membres de l’Afrique de l'Ouest dont le Sénégal. Cependant, notre souci majeur est d’atteindre l'autosuffisance en produits céréaliers et forestiers. Nos gouvernants ont signé des engagements dans le cadre du libre-échange dans l'espace Cedeao, mais il ne s'agit que des accords écrits qui ne sont pas appliqués dans l'espace Cedeao ».

Selon lui, de nos jours, le Sénégal est un modèle dans le cadre de l'autosuffisance en riz. « Mais, il faut que les autorités permettent aux riziculteurs de pouvoir écouler leur production quand on sait que le riz asiatique continue d'occuper une place importante en Afrique. Les céréales constituent la base du régime alimentaire en Afrique de l'Ouest, ainsi qu’une importante source de revenus pour ses habitants. Pour développer la capacité des pays d'Afrique de l'Ouest à améliorer leur sécurité alimentaire et accroître la compétitivité du secteur céréalier, il est indispensable de renforcer la capacité de tous les acteurs des chaînes de valeur céréalières afin de stimuler leur croissance », a-t-il dit

post

« Notre vision est de faire en sorte que les produits puissent être vendus dans l'espace Cedeao », affirme Ismail Sanoussou

Le partage de l'info